N°4 : Domini doni (Le Talent)

ETHERVAL 4 : LE DON

« DOMINI DONI ? »

Dons divins ?

Revue sortie le 4 avril 2014

Étherval vous propose pour son n°4 sur le thème du don, jusqu’à onze récits différents ! Notre sélection papier ne compte pas moins de huit auteurs et tous les genres de la SFFF :

Marie-Catherine Daniel (“Sous l’aile du corbeau”)
Catherine Loiseau (“L’héritage des Fondateurs”)
Aurélie Genêt (“Quand l’homme vint”)
Julie Limoges (“Mains de Mort”)
Marine Sivan (“Du bout des doigts”)
Rémi Przybylski (“La Voix d’Egzé”)
Emilie Querbalec (“Main Verte”)
Amandine Thorrignac (“Rock out”)

Trois auteurs rejoignent notre sélection numérique :

Loïc Mauran(“Des choses changent”)
Adam Shimi (“Le Club des sens en folie”)
Galmier Falconis (“Lucien”)

*

Domini doni ?

Dons divins ? Ou… malédictions ?

La question est posée.

Détenir un talent singulier n’est pas forcément synonyme de bénédiction. Celui des personnages de nos récits pèsera-t-il sur leurs épaules ou leur permettra-t-il de dépasser leurs limites ?

A quel escient l’utiliseront-ils ? Comment le vivront-ils dans leur quotidien ? Avec quelles conséquences sur eux ou sur leur entourage ?

Les auteurs de ce numéro 4 d’Etherval ont décliné ce thème afin de nous offrir leurs points de vue variés et surtout des récits passionnants !

Suivez à l’époque médiévale, la petite Tiphaine, de Marie-Catherine Daniel, qui tente de trouver en cette période de disette de quoi soutenir sa famille. Au moins, peut-elle compter sur son nouvel ami le corbeau pour la guider. ( “Sous l’aile du corbeau”)

Catherine Loiseau revient dans les pages d’Etherval avec un récit décoiffant et original de science-fiction. Il est sûr que pour l’héroïne, Rhenna, avoir reçu “l’héritage des Fondateurs”, va la conduire à bien des péripéties vu les dangereux personnages qui veulent prendre possession de son don.

Les villageois de “Quand l’homme vint” d’Aurélie Genêt auraient presque préféré que ce sombre guerrier-shaman accompagné de ses loups ne leur propose pas son aide contre le terrible prédateur qui sévit dans les alentours.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pas de mer de pétrole cette fois, mais une Terre dévastée, bétonnée et croulant sous la surpopulation. Le nouveau héros de Julie Limoges a hérité d’un don bien singulier autant que redouté. Si bien que ce n’est pas sans raison que ses ennemis le surnomment ” Mains de Mort”

Quand, “du bout des doigts”, on touche à la politique, tout se complique. Pourquoi donc, ces meurtres d’hommes de pouvoir corrompus ? Le cambrioleur, soupçonné de jouer ainsi les robins des bois, chercherait-il ainsi à faire reconnaître le pouvoir et la liberté de tous les Digtères nés dans le duché ? L’enquêteur de Marine Sivan tentera de tirer la situation au clair.

Accepter les dons simples que la nature vous a donnés et refuser de transformer son corps au fil des progrès fulgurants de la science, voilà le credo du dernier héros de Rémi Przybylski. Quitte à se battre contre les nano-bootés pour défendre cette thèse ! Cependant,”la Voix d’Egzé” pourra-t-elle le conduire à changer de camp ?

Emilie Querbalec nous transporte dans un monde perdu, condamné à un long hiver de poussière et de pluies toxiques. Qui fera germer une graine d’espoir dans ce monde condamné et sans chaleur ? ( “Main Verte”)

Rien ne va plus dans les concerts de métal d’Amandine Thorrignac (” Rock out”) ! Dans ce récit aux nombreux clins d’œil pour les amoureux de ce genre musical, résonnent les notes endiablées de deux guitaristes. Quand les dons s’entrechoquent, les étincelles se répandent !

*

A cette sélection papier, s’ajoutent donc trois nouvelles en exclusivité numérique et audio. Les lecteurs seront gâtés !

“Des choses changent”, mais à quel prix ? Loïc Mauran nous propose un monde où les superhéros sont monnaie courante. Certains datifs ont reçu de bien étranges talents et paient le prix de leurs excès. Certains s’en servent pour le bien, d’autres pour leur bien… Gabriel, lui, aimerait ne pas avoir du tout recours au sien…

Les membres du “Club des sens en folie” d’Adam Shimi ont hérité de l’étrange don de synesthésie. Ainsi, la couleur du danger revêt une odeur bleue. Dans cette ville aseptisée et futuriste, que signifie donc cette étrange menace ?

Galmier Falconis nous présente “Lucien”. Ce charmant petit garçon vit dans la ferme de ses parents, bien loin des soucis de l’occupation par les allemands. Par contre, là, peut-être a-t-il commis une grosse bêtise, car les adultes semblent lui en vouloir depuis qu’il a joué dans la grange avec Marie. Mais franchement, qu’a-t-il fait ?

L’Héritage des Fondateurs, par Catherine Loiseau

illuHeritageDesFondateursJe tournai au coin d’une venelle et accélérai le pas, réfléchissant à toute allure. Je devais semer ces trois gaillards. […] Un bref coup d’œil jeté derrière mon épaule m’apprit que mes nouveaux amis me suivaient toujours. Dire que j’avais cru disparaître dans le ghetto d’Obido. Bravo Rhenna, quelle naïveté ! Du bout des doigts, j’effleurai ma nuque, là où l’implant se trouvait. Que d’emmerdes pour un bout de métal intelligent !

Un groupe de scientifiques trouve un artefact sacré capable de changer le monde. Pour ne pas qu’il tombe entre de mauvaises mains et afin de sauver sa peau, Rhenna cherche refuge sur Obido. Cependant, la traque se poursuit.

Quand l’homme vint, par Aurélie Genêt

IlluQuandVintLHommeIl s’apprêtait à poursuivre son chemin, quand l’audacieuse pie-grièche le retint encore :

— Tu es pareil à tous les tiens, homme : tellement sûr de toi. L’ours sait que tu le cherches. Il t’attend.

Le shaman la regarda déployer ses ailes pour s’envoler et disparaître dans l’épaisseur des bois. Il prenait sa menace au sérieux. Il savait que la forêt tout entière se liguait contre lui, qu’elle représentait une ennemie. Mais il gardait confiance : les esprits qu’il priait depuis l’enfance se tenaient du côté des hommes, de son côté à lui. Ils lui permettaient de surmonter, de domestiquer, de vaincre cette nature hostile pour en faire une servante, ou mieux, une esclave.

Un ours gigantesque règne sur la forêt. Un shaman, accompagné de ses deux loups, se présente dans le village le plus proche de la grotte de ce grand prédateur. Aidé par la force de l’esprit de la forêt, il se propose de débarrasser les villageois de l’ours, mais à condition de disposer, en récompense, de la vie de plusieurs enfants. Le remède sera-t-il pire que le mal ?

Main Verte, par Emilie Querbalec

IlluMainVerteLe garçon jeta un regard apeuré sur la cohorte blafarde dont le cercle, peu à peu, se resserrait autour de lui. Les silhouettes grises et décharnées, à peine esquissées dans la lumière blême, lui faisaient penser à une armée de morts-vivants. Tous, ils étaient accourus des quatre coins de ce hameau perdu pour réclamer leur dû. Leurs yeux fiévreux, avides, luisaient comme les derniers brandons de la vie dans la grisaille perpétuelle.

Les pluies noires se déchaînent et le monde n’est plus ce qu’il était. Les hommes peinent à survivre et plus rien ne pousse sur le sol dévasté. Pourtant, un jeune homme détient un don rare entre ses mains. Encore faudrait-il que celui-ci ne soit pas si erratique…

Du bout des doigts, par Marine Sivan

IlluduBoutdesDoigtsSa victime – un cinquantenaire qui tentait de masquer sa calvitie sous une frange de cheveux gris – sommeillait. Gail déganta sa main droite.

Amusons-nous un peu.

Un sourire ourla ses lèvres quand il apposa trois doigts sur le poignet du seigneur.

Gail est un Digtère. Du bout de ses doigts, il peut entrer dans l’esprit de ses victimes et leur imposer sa volonté. Ce bâtard de noble est un voleur, mais rien que son pouvoir « hors caste » peut lui valoir la mort. Ainsi, le danger pèse sur ses épaules, quand le capitaine Dasen est chargé de l’enquête. C’est que l’affaire est d’importance.

Sous l’aile du corbeau, par Marie-Catherine Daniel

illuAileCorbeauTiphaine comprend immédiatement ce que lui montre le corbeau : une plume d’un blanc immaculé scintille sous les rémiges d’un noir bleuté. Une plume d’ange ! Ce freux-là est touché par la Grâce. Fanie et elle n’ont rien à craindre.

En ce début de printemps, la famine sévit dans le fief de Hautefort. Tiphaine a bien du mal à déterrer assez d’escargots pour épaissir un peu le bouillon quotidien. Et voilà que Maman, déjà si fatiguée par sa grossesse, donne sa maigre récolte à Magda la sage-femme. Magda l’horrible sorcière plutôt, oui ! Heureusement, Tiphaine a sa poupée pour partager ses peines, et le Ciel lui envoie un corbeau pour l’aider.

Lucien, par Galmier Falconis

Une exclusivité numérique ! (offerte avec la version papier)

IlluLucienAvec Maman, on a marché plus vite. Elle était toute droite et elle regardait en l’air, mais je savais que ce n’était pas normal parce qu’elle me serrait trop fort le poignet.

Sur la place de la mairie, on est rentré chez M. Le Gendarme. Mais seulement à trois, tous les autres gens sont restés dehors. Ils faisaient le même bruit qu’un nid de guêpes, je les entendais même à travers mes mains.

Lucien aime jouer avec Marie quand papa leur en donne la permission. Mais aujourd’hui, Marie boude sur le sol de la grange, parce que Lucien lui a fait peur lors d’une partie de cache-cache. Depuis, tous les grands semblent en colère. Etrange…

Rock out, par Amandine Thorrignac

IlluRockOutJ’écoutai d’une oreille distraite la prestation du groupe en cours : ils jouaient une reprise de « Night Crawler », de Judas Priest. Je déposai mon étui et sortis ma guitare – ma Hell Burier, une bonne vieille strat –, l’inspectant sous toutes les coutures. Rassurée sur son état, je vérifiai également qu’elle était accordée. Les quelques notes inoffensives que je lui tirai se perdirent dans le vacarme en dessous. Heureusement que l’utilisation que nous en faisions ne nécessitait pas d’ampli !

Métalleuse dans l’âme, Éléonore ne se doutait pas que sa musique favorite pouvait conduire aussi loin. C’est au cours d’un concert pour le moins traumatisant qu’elle apprend l’existence des créatures, et que celui qui les contrôle lui propose un petit défi. L’enjeu ? La fin du cauchemar et sa liberté retrouvée, ou bien sa mort.

Le Club des sens en folie, par Adam Shimi

Une exclusivité numérique !

IlluLeClubdessensenfolie— Je suis Lizzie. Et je ressens les sons sur ma peau.

— Beni. Je vois les odeurs. En couleur qui plus est.

— Eh bien moi, je me prénomme Abraham. Je parle fort et j’aime la musique. Ah, aussi, je perçois les sons comme des senteurs !

Synesthésie. Voilà leur point commun, leur trait d’union : deux sens qui interféraient l’un avec l’autre.

Beni partage chaque semaine son expérience avec d’autres synesthètes au club des sens en folie.Seulement, un matin, il aperçoit une odeur bleue.Sur l’instant, la peur le prend aux tripes. Car le bleu, c’est la couleur du danger.

Des choses changent, par Loïc Mauran

Une exclusivité numérique !

IlluDesChosesChangentLe bus s’arrêta devant lui. Gabriel monta et valida son abonnement. Il savait que Cynthia l’aimait et resterait à ses côtés quoiqu’il arrive. Il savait aussi qu’un peu de témérité de sa part la rendrait plus heureuse. Il ouvrit le sac de sport et prit les gants en cuir qui s’y trouvait. Il rangea ses papiers d’identité dans son caleçon pour être certain de ne pas les laisser tomber dans l’action. Une casquette oubliée trainait sur le siège d’à côté. Gabriel vérifia qu’elle ne portait pas ni poux ni pellicule et se l’enfonça sur la tête.

Agir en super-héros ? Rien de plus illégal de nos jours. De toute manière, Gabriel n’a pas hérité de ce trait de caractère, lui qui fuit maladivement les conflits. En revanche, lorsque le Parti lui vole la possibilité de monter son entreprise, et que leur ennemi, le mafieux Nathan, exerce du chantage sur lui, Gabriel se retrouve contraint à accepter une dangereuse mission. Que pourrait-il y perdre ?

Mains de Mort, par Julie Limoges

IlluMainsDeMortJe sentis mes tripes se serrer tandis que ma main descendait vers ses cheveux d’or. Cependant, mon geste demeura sûr. Il plongea la petite fille dans une torpeur dont elle ne se réveillerait jamais. Mon cœur ne connaissait aucun plaisir ni aucun remords, seulement une compassion honnête, à défaut d’être profonde, et la satisfaction du devoir accompli. Un retour à l’équilibre.

Une naissance pour une mort, telle était la doctrine de l’Équilibre. Chaque jour, on m’envoyait pour châtier ceux qui la bafouaient. Chaque jour, je fauchais du bout des doigts pour la sauvegarder. Une routine amère. Un destin que j’étais cependant prêt à endosser jusqu’à la fin des temps.

La Voix d’Egzé, par Rémi Przybylski

voix-d-EgzeDans un unique élan, il se remit debout et leva par le col la nano-bootée. Juste en face d’eux, une porte d’issue de secours se tenait là, véritable appel à la fuite.

“Que se passe-t-il ? Réponds-moi !”

– On parlera plus tard ! cria-t-il alors que le bruit des sirènes envahissait les lieux.

Titubante, la fille fut jetée de force par la porte qu’Ivan ouvrit à la volée. Tout en la refermant en un éclair, il sortit son arme à feu de son étui. Il comptait désormais en savoir bien plus sur son adversaire.

Nano-bootés et hommes naturels sans implant ont l’habitude d’en découdre, chacun défendant sa conception et sa vision du meilleur futur pour l’Humanité. Lors d’une de ces rixes, la police intervient pour mettre fin au violent affrontement. Seulement, quand Ivan touche Egzé, la femme nano-bootée qu’il combat, il entend une voix l’interpeller.

*

Les contributeurs du numéro 3 : La Mer « Mare nostrum »

Auteurs : Catherine Loiseau, Aurélie Genêt, Emilie Querbalec, Marine Sivan, Galmier Falconis, Amandine Thorrignac, Adam Shimi, Julie Limoges, Rémi Przybylski
Illustrateurs : AkiSae, A.D, Chap’eau rouge, Paperhead, Pierre Gonzalès, Iwa, Marfu, Constantin Sunnerberg (Cost.), Vay, Sabine Rogard
Articles : CY, Franck Antoine, Andréa Deslacs (Missives d’Etherval)
Interview : Feldrik Rivat
Acteurs (audio) : Agathon, AF Lune, Chriss Apadémak, Andréa Deslacs, Laure G, David Kabar, Iphégore Ossenoire, Rémi Przybylski, Jérôme Simon, Amandine Thorrignac
Mise en page : Morrigan (PAO), A.D (epub-mobi)

Ce numéro vous intéresse ? Il est disponible en boutique
en papier (7€) et en numérique (3€)