Numéro Zéro Bis : Tempus Fugit

7,00

Avec la version papier, vous avez d’office accès à la version numérique.

Plus que 2 en stock

Catégorie :

Description

ETHERVAL N°0 : TEMPUS FUGIT
Revue sortie le 21 juin 2012

ETHERVAL N°0 bis : TEMPUS FUGIT
Version couleur sortie le 28 septembre 2015

À l’aube des Temps, fut… le numéro Zéro d’Etherval !

En effet, comment ne pas relever le défi du temps qui passe, qui s’écoule inéluctablement entre nos doigts, qui emporte hier, nous rapproche de demain et rend maintenant si fugace ! Comment mieux rendre hommage à la science fiction fantasy fantastique qu’en choisissant ce thème pour une toute première revue ?

Tout lecteur aime à goûter à la plénitude de ces petits instants gourmands que l’on vole à la réalité pour se plonger avec délice dans un récit de l’imaginaire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le numéro Zéro vous propose donc quatre longues nouvelles de fantasy et de fantastique pour vous amener à passer un bon moment en notre compagnie :

Mr Jack, par Élizabeth Gilles

AudioMisterJack« Je posai ma main sur la souris et je sentis ma paume vibrer au contact du pouvoir. D’un clic, je pouvais me connecter. Je pouvais avoir accès à toutes vos informations, à vos moindres secrets. Je pouvais percer la défense de vos antivirus et traverser vos pare-feu pour pénétrer dans vos dossiers et fichiers. Grâce à vos mots de passe et à vos identifiants que vous dissimulez si mal, je pouvais devenir quelqu’un de riche et de puissant. Cette expérience m’avait au moins enseigné cela. Mais pas maintenant, non. Maintenant, je voulais profiter de ce corps, de cette chair, de ce cœur qui battait, de cette jeunesse qui m’appartenait. »

Le temps des nouvelles technologies a sonné. Votre téléphone vous sert de calendrier, vous possédez une tablette sur laquelle vous lisez, vous regardez la télévision sur votre ordinateur et naviguez sur internet sur vos écrans plats. Notre héroïne aussi. Et si, au milieu de tout ce progrès, Mister Jack apparaissait et décidait de tout détraquer ? Renonceriez-vous aux temps modernes pour retourner à celui de nos ancêtres ? Ou plongeriez-vous, vous aussi, dans le chaos?

Mileas, la Perdue, par Jérôme Simon

AudioMileasAucune existence n’animait plus Mileas la Flamboyante, la Fière, la Rebelle, la ville qui s’opposait à toutes les injustices. Longtemps durant, elle avait résisté aux forces de l’ombre qui cherchait à engloutir tout éclat. Longtemps durant, ses guerriers avaient lutté avec puissance et vaillance pour contenir ces ténèbres carnassières. Lointains à présent étaient ces temps dignes de chants et de louanges, car mort, maintenant, était le Roi de Mileas, ce Roi glorieux qui brandissait la lumière le long du fil de sa lame.

Avait-il suffi que la Couronne chute pour que la main tremble ? Non, toute la famille l’avait suivie dans cette infortunée défaite. Avec elle, les chefs de guerre et les héros, ceux qui avaient offert sang et eau pour se dresser sur le chemin de cette ombre dévorante. N’était plus resté après eux que le peuple, simple et honnête, qui ne possédait ni épée, ni lance, encore moins de bouclier pour se protéger de cette bouche gloutonne. Les crocs acérés et puants de cette gueule sombre les avaient déchiquetés, comme leurs protecteurs avant eux, hommes et femmes, vieillards et nourrissons.

Mileas l’Inconquise était finalement devenue Mileas la Perdue, le rempart qui s’était effondré, le mur gisant à terre.

Le temps a passé, la lumière s’est flétrie sous les crocs de l’Ombre dévorante. Les vies et les âmes se corrompent au fil de l’implacable sablier qui les broie, contraignant ces grains de sable à chuter inexorablement dans ses abysses insondables.

Le Siège, par Amandine Thorrignac

AudioLeSiegeLe soir venait de tomber sur le désert, apportant avec lui les prémices du froid qui régnerait cette nuit. Dans les dernières lueurs ensanglantées qui peuplaient le ciel, un petit groupe de cavaliers se détacha. Ils arrivaient au grand galop. L’ordre fut donné d’ouvrir les portes et Niadh se précipita chez le général.

L’officier supérieur apparut peu de temps après, une grande cape noire bordée de rouge sanglée à l’épaule droite. Il se faufila entre les hommes attroupés, et s’approcha du chef du détachement, un jeune major du nom d’Elrac.

— Ils sont à environ neuf kilomètres, annonça le sous-officier en reprenant son souffle. Nous avons distinctement vu leur camp de loin. Ils n’ont pas l’air de vouloir profiter de la nuit pour avancer, alors je dirais qu’ils devraient être là demain en fin de matinée.

Au milieu des sables surchauffés du désert, le massacre et le chaos fondent avec avidité sur la dernière place forte avancée du Protectorat. Dans la tourmente qui s’annonce, les troupes d’élite de l’atypique général Angarade doivent tenter le tout pour le tout pour retenir les hordes ennemies. Quelques heures, quelques jours de plus, et les défenses alliées pourraient être achevées, des milliers de vie préservées ! Tenir, oui tenir. Encore un peu. Le sang appelle le sang, la folie gronde, mais un espoir demeure tant que flamboiera au cœur des ténèbres le farouche regard rubis du général.

Le Dentiste et le Détective, par Rémi Prybylski

AudioDentisteEtDetective« J’ai vu la pire chose de ma vie il y a deux jours. Je ne m’en suis toujours pas remis… J’ai vu les aiguilles de ma montre s’arrêter. Je fixais le cadran, calculant à toute allure combien de minutes j’avais pour me rendre au cabinet en tenant compte de la circulation. Puis, là, j’ai vu la trotteuse tressaillir. Elle a trembloté un très bref instant, et puis… Plus rien. Comme si l’heure était enfin arrivée. J’ai cru… que le monde autour de moi s’était écroulé. Comme si j’étais mort. Et, là, à cet instant précis, vous voulez savoir ce que j’ai ressenti ? Le plus grand des soulagements… comme lorsque je consomme. »

Le temps a séparé durant des années, deux amis. Jadis, leur duo a trempé dans de sombres et mystérieuses affaires, afin de se procurer de quoi échapper à la menace du temps qui s’écoule. À présent, la trotteuse reprend son inexorable tic tac pour Edouard et le brillant chirurgien dentiste frise le manque à toute heure. Il recontacte Marc, devenu désormais détective privé. Ce dernier affirme s’être débarrassé de toute addiction, alors aidera-t-il son ancien partenaire à échapper à l’écoulement des secondes ou l’abandonnera-t-il à ses démons ?

*

Quant aux amateurs de science fictions, ils renoueront, via nos articles, avec leurs souvenirs des grands classiques de la littérature futuriste, et nous espérons qu’ils y découvriront aussi leurs lectures de demain.

Pour prolonger le plaisir du voyage dans l’univers d’Etherval, nos illustrateurs et griffonneurs de light fantasy vous ont réservés quelques pages de détente.

Laissez-vous tenter par l’envie de feuilleter vous-mêmes nos pages et découvrez cet été notre revue complète « Etherval N°0 : Tempus Fugit » !

*

Les contributeurs du numéro Zéro :

Auteurs : Élizabeth Gilles, Jérôme Simon, Amandine Thorrignac, Rémi Przybylski

Illustrateurs  de la n°0: AkiSaé, Leeloo, Phae, A.D.

Illustrateurs  de la n°0 bis: AkiSaé, A.D, Alexperiment, Chonunhwa, Marie-Charlotte Granié Cha’peau Rouge, Fog, Audrey Lopez, Leeloo, Phae.

Articles & pages de détente : Andréa Deslacs, Franck Antoine, Élizabeth Gilles, Jérôme Simon, Jean-Marc Desjardins, Guillaume Appy, Amandine Thorrignac, Chriss Apadémak.

Mise en page : Morrigan (PAO), Edwige Atané (correctrice)