Vincent Ferrique

Biographie

Vincent Ferrique est un écrivain né en 1969. Après avoir obtenu un doctorat en biochimie, il a intégré un institut national de recherche. C’est un auteur jeune, puisqu’il n’a commencé l’écriture qu’en 2016 bien qu’il y ait songé depuis longtemps. Ses histoires s’inscrivent dans les domaines de l’imaginaire. Il affiche une préférence pour l’anticipation, mais écrit aussi du space opera et du fantastique. Son premier roman (L’utopie NanoTotal) paru en 2017 est une dystopie. Le second, qui paraîtra à un moment ou un autre en 2019, au gré de son humeur, est une uchronie. Le troisième sera sur un mode fantastique et humoristique.
Il apprécie également le format de la nouvelle, et plusieurs de ses textes ont été publiés depuis 2018.

Pour le suivre :
Twitter
Site Web

Bibliographie

Romans

  • Le monde selon Dixie – à paraître 2019
  • L’utopie NanoTotal – 2017

Nouvelles

  • « Le Legs du mage-verrier »– 2019 in revue Etherval # 14 (Intestat)
  • « Les métamorphes ne connaissent pas l’orgasme » – 2019, éditions Nutty Sheep (à paraître)
  • « Diplomatie alien » – 2019 in revue L’Indé Panda # 7 (à paraître)
  • « Atropos » – 2019 in e-Géante rouge Spécial le Bussy 2018
  • « Homo sapiens connecticus » – 2018 in Transhumains & Posthumains, éditions Arkuiris
  • « Le dernier chant de Cindy » – 2018 in revue L’Indé Panda # 6
  • « Les cités-jeu » – 2018 in Les villes du Futur, éditions Arkuiris
  • « Paris-fossile » – 2018  in Poussières de Temps, éditions HPF
  • « Chevaucher le bibosse » – 2018 in Revue Gandahar # 18
  • « L’infernale fratrie » – Premier prix du concours de nouvelles Terre de Camargue 2017
  • Plusieurs nouvelles sont en accès libre sur les sites Atramenta et edition999.

Son univers et ses projets

L’utopie NanoTotal (2017)

Dans un futur proche, les peuples ne s’entredéchirent plus. Les famines sont reléguées aux oubliettes de l’histoire, ainsi que le chômage, la maladie ou la misère. Sous la houlette des puissants de ce monde, NanoTotal, une archi-société de haute technologie, a réalisé l’impensable : pacifier la Terre. Mais quel prix a payé l’humanité pour cette utopie ? Un jeune homme qui échappe à l’emprise de NanoTotal le découvrira, bien malgré lui…

Extrait : « Tu n’y es pas du tout. NanoTotal vous surveille pour votre bien, quoi que tu en penses, et non pour le plaisir de diriger un troupeau de moutons. Cela fut accompli afin de réguler la population mondiale. Vous vous comptiez par milliards, et les chiffres grimpaient sans cesse, de vrais petits lapins incapables de se réfréner. Sans cette stricte limitation des naissances, ni NanoTotal ni la culture des algues ou des méduses n’auraient réussi à nourrir la population. Tu ne te rends pas compte qu’à cette époque nous frôlions la catastrophe. Tu estimes ce que nous avons réalisé dégueulasse et ignoble ? Sans ces prescriptions draconiennes, nous nous dirigions vers la guerre, la faim, la misère et probablement un déclin rapide de l’humanité. »

Le Monde selon Dixie (à paraître en 2019)

Dixie ou (Dixieland) est le surnom qui fut donné aux États confédérés d’Amérique. Des Caroline au Texas en passant par la Louisiane et la Floride, treize États qui se réunirent le temps d’une guerre, de 1861 à 1865. Une Confédération basée sur une économie principalement agricole, enrichie par la main d’œuvre esclave. Une société fière de ses valeurs, ancrée sur les libertés individuelles de porter des armes et de détenir des esclaves, et qui refusait l’autorité fédérale de Washington.
Son histoire est connue, c’est celle de la guerre de Sécession.
Peut-on imaginer qu’il en soit allé autrement ?

Dans la France des années 1990, Thibault annonce à son épouse, Marie, qu’il s’est vendu à un propriétaire terrien. La jeune femme tempête, tente de le raisonner, mais il est trop tard : les agents d’asservissement frappent à leur porte.

Dans le cadre de la revue Étherval

  • Revue 14 : Intestat
    • Auteur de la nouvelle Le Legs du maître-verrier

Galerie

Ce diaporama nécessite JavaScript.